jeudi 17 octobre 2019

Notre Agenda

Les parties prenantes à la REDD+ informées sur le déroulement du processus de l’EESS

La Coordination Nationale REDD+ a organisé sept (07) réunions de partage et d’échanges avec les parties prenantes au processus REDD+ sur les travaux de l’évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS). Les réunions se sont déroulées du 12 au 21 février 2017 dans toutes les régions économiques du Togo et dans Lomé commune. L’objectif poursuivi est d’informer les parties prenantes sur les objectifs et la méthodologie de réalisation de l’évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+. Il s’agissait aussi d’informer les principaux acteurs du processus sur leurs rôles et responsabilités dans la conduite de l’EESS. EESS3

La cérémonie d’ouverture de la réunion de Lomé commune a été présidé par le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières M. TOKORO Adjignon. Dans son intervention M. TOKORO a remercié les parties prenantes pour leur forte implication dans la conduite du processus REDD+ au Togo. « La réunion de ce jour s’inscrit toujours dans la dynamique de permettre une meilleure participation de tous au processus », a poursuivi M. TOKORO. Le Directeur des Evaluations et de l’Intégration Environnementale à l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) M. SEBABE Agoro a présenté les politiques de la Banque mondiale en matière de sauvegarde, ainsi que le rôle de l’ANGE dans la conduite du processus de l’EESS dans le cadre de la REDD+ au Togo. « L’ANGE devra coordonner ou superviser la réalisation des évaluations environnementales sociales stratégiques en veillant au respect du déclenchement des politiques opérationnelles de la Banque Mondiale et de la procédure nationale en matière d’évaluation environnementale » a affirmé M. SEBABE. EESS4Auparavant, le Coordonnateur National REDD+, M. Hèmou ASSI a rappelé que « la réalisation de l’EESS permettra d’affiner les options stratégiques REDD+ déjà identifiées et évaluer les impacts positifs ou négatifs de leur mise en œuvre sur l’environnement et l’homme ». Outre la réunion de Lomé commune du 21 février 2017, ces réunions d’information et d’échanges ce sont déroulées respectivement le 13 février 2017 à Dapaong pour le compte de la région des savanes, le 14 février 2017 à Kara pour le compte de la région de la Kara, le 15 février 2017 à Sokodé pour le compte de la région centrale, le 16 février 2017 à Atakpamé pour compte de la région des plateaux est, le 17 février 2017 à Adeta pour le compte de la région des plateaux ouest et le 20 février 2017 à Tsévié pour le compte de la région maritime.

Ces réunions d’information et d’échanges ont été animées par des experts de la Coordination Nationale REDD+, de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) et des experts recrutés pour appuyer la Coordination Nationale dans la conduite de l’EESS. Quatre présentations ont été faites sur plusieurs thématiques notamment les politiques de la Banque mondiale en matière de mesures de sauvegardes, les rôles et responsabilités de l’ANGE dans le processus de l’EESS de la REDD+ au Togo, le processus de réalisation de l’EESS, les rôles et responsabilités des parties prenantes dans la conduite de l’EESS du processus REDD+ au Togo, le contenu des termes de référence pour le recrutement du cabinet chargé de la réalisation de l’EESS et la liste sommaire des parties prenantes au processus de l’EESS de la REDD+.EESS2

Selon DZOGBEDO Agbenyo, expert environnementaliste à la Coordination Nationale REDD+, l’évaluation environnementale et sociale stratégique est « un processus systématique, formel et exhaustif servant à évaluer les effets environnementaux des politiques, stratégies, plans et programmes ainsi que leurs solutions de rechange. Ce processus d’EESS permet ainsi de déceler, très tôt les effets globaux d’une stratégie, d’un plan ou d’un programme et les conflits potentiels qu’il présente. Le processus donne lieu à un rapport écrit dont les conclusions sont utilisées pour la décision des autorités publiques concernées ».EESS1

Cette évaluation environnementale et sociale stratégique du processus REDD+ au Togo sera conduite sur une durée de dix-huit mois par un cabinet spécialisé en la matière et recruté selon les procédures de passation des marchés en vigueur.

Blaise ATAKOUNA

Responsable IEC

Coordination Nationale REDD+ 

Lu 609 fois Dernière modification le jeudi, 27 juillet 2017 16:11

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha