jeudi 17 octobre 2019

Notre Agenda

Les CLDD opérationnelles dans 25 préfectures

L’Unité de Coordination Nationale REDD+ a organisé du 21 juin au 11 juillet 2016 une tournée nationale d’installation des commissions préfectorales de développement durable (CPDD) dans 25 préfectures. La mission a été conjointement menée par les responsables de trois ministères notamment le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales et le Ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse, de l’Artisanat et de l’Emploi des Jeunes. Cette tournée s’inscrit dans le cadre du projet de soutien à la préparation à la REDD+ (P-REDD+), mis en œuvre par le gouvernement togolais et financé par le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF) à travers la Banque mondiale pour la période allant de 2015 à 2018.

Installation CLDD 03L’objectif poursuivi par cette tournée est d’informer et d’échanger avec les préfets, les autorités locales, la chefferie traditionnelle et les acteurs de développement à la base sur la mise en place des Commissions Préfectorale de Développement Durable (CPDD) qui constituent les plates-formes de concertation et de participation, au niveau local, dans le cadre du processus REDD+ au Togo. « Sur les 39 préfectures que compte notre pays, seules 10 disposent de CPDD. Or, dans le cadre du processus REDD+, les consultations se feront au sein des commissions locales de développement durable. Il était donc urgent de doter les autres préfectures de leur CPDD afin de leur permettre de prendre une part active dans l’élaboration de la stratégie nationale REDD+ », a déclaré Hèmou ASSI, Coordonnateur National REDD+. Cette tournée a permis à la délégation interministérielle d’entretenir les membres des CPDD des différentes préfectures sur plusieurs thématiques, notamment le développement durable, la Commission Nationale de Développement Durable et ses démembrements, le rôle des CPDD dans le développement local, les nouvelles organisations des communautés à la base et leur rôle au sein des CPDD, le processus de décentralisation au Togo, la responsabilité des collectivités territoriales, le processus REDD+ au Togo et le rôle spécifique des CPDD dans la conduite de ce processus.
Selon les termes du décret N°2011-016/PR du 12 janvier 2011 fixant l’organisation et le fonctionnement de la Commission Nationale de Développement Durable (CNDD) et de l’arrêté interministériel N°018/MERF/MPDAT /MATDCL du 30 mai 2011 définissant la composition, l’organisation et le fonctionnement des commissions locales de développement durable, chaque commission préfectorale de développement durable (CPDD) esInstallation CLDD 02t composée du préfet de la localité, du président de la délégation spéciale du conseil de préfecture, du représentant des présidents de la délégation spéciale des communes de la préfecture, des services déconcentrés, de tous les chefs des cantons de la préfecture, de tous les présidents des comités cantonaux de développement, d’un représentant des associations et ONG opérant dans la préfecture, ainsi que d’une représentante des groupements de femmes.

 

Blaise ATAKOUNA
Responsable IEC, Coordination Nationale REDD+

Lu 586 fois Dernière modification le vendredi, 14 octobre 2016 09:20

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha