dimanche 20 mai 2018

Notre Agenda

Elaboration et mise en œuvre de la stratégie nationale REDD+ du Togo : les bases de la capitalisation des projets et programmes dans les différents secteurs posées

Ateilier Synergie1La Coordination Nationale REDD+ a organisé du 12 au 14 février 2018 à l’hôtel Le Berceau de Notsè un atelier d’échange et de partage des résultats et programmations des projets pour une synergie d’action dans le cadre de l’élaboration de la stratégie nationale REDD+ du Togo. Cette rencontre vise à promouvoir la collaboration et servir de cadre de synergie des actions en matière de gestion durable des forêts et d'adaptation aux effets des changements climatiques au Togo. La finalité est de mutualiser les efforts nationaux en matière de gestion durable des forêts.

Les participants, pour la plupart des coordonnateurs et gestionnaires des projets et programmes en cours d’exécution dans les ministères sectoriels en lien avec la REDD+, des points focaux des conventions du ministère de l’environnement et des ressources forestières, ainsi que des représentants des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers ont d’abord échangé sur les activités des projets, programmes et initiatives en cours, qui sont en lien avec la gestion durable des forêts afin de relever les similitudes et les complémentarités. Les résultats et acquis de ces projets, programmes et initiatives seront capitalisés et valorisés dans l’élaboration de la stratégie nationale REDD+. Ils ont ensuite proposé une stratégie de collaboration et de synergie entre ces différents projets, programmes et initiatives.

Atelier Synergie2La rencontre a été ouverte au nom du Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières par M. FOLLY Yao Djiwonou, Directeur de l’Inspection des Ressources Forestières. M. FOLLY s’est réjoui de l’initiative de cette rencontre. « Pour arriver à bâtir une stratégie nationale REDD+ cohérente et efficace, il est important d’assurer une bonne coordination et une synergie entre les différents projets, programmes et initiatives dans les différents secteurs en lien avec le processus REDD+ », a affirmé le Directeur de l’Inspection des Ressources Forestières. Le préfet de Haho, Awo Tchangani a salué les efforts consentis par le gouvernement pour lutter contre les fléaux de la dégradation des forêts qui constitue un handicap au développement socioéconomique du pays.

Atelier Synergie3Cet atelier d’échange et de partage a connu trois temps forts. La première session a permis aux participants de faire le point sur le processus d’élaboration de la stratégie nationale REDD+ et sur les axes stratégiques préliminaires autour desquels cette stratégie sera bâtie. La seconde session a été marquée par la présentation des résultats et acquis pertinents des projets, programmes et initiatives en lien avec la gestion durable des forêts. Les projets et programmes présentés sont exécutés par plusieurs acteurs notamment le ministère de l’environnement et des ressources forestières, le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, le ministère de l’urbanisme et de l’habitat, le ministère de la sécurité et de la protection civile, le ministère de l’énergie, ainsi que les organisations de la société civile. Ces résultats et acquis seront capitalisés pour être valorisés dans la préparation de la stratégie nationale REDD+. La troisième phase de cet atelier a été marquée par une visite à la forêt Yaya à Amakpapé dans la préfecture de Haho afin de constater de visu une initiative réussie de foresterie privée. « C’est impressionnant ce que nous avons vu ici. Cela démontre qu’une restauration et une gestion des ressources forestières est possible et la Banque mondiale continuera à apporter son appui dans ce sens », a déclaré MIRKO Serkovic, chef du projet REDD+ à la Banque mondiale et chef de l’équipe de mission de suivi et d’appui.

Ateilier Synergie4En clôturant les travaux de cet atelier, le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières M. SAMA Boundjouw a réitéré ses remerciements aux différents partenaires qui ont contribué au succès de cette rencontre. « La REDD+ est aujourd’hui une priorité nationale et nous devons redoubler les efforts afin d’élaborer et mettre en œuvre dans les meilleurs délais une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous », a ajouté M. SAMA.

Pour rappel, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la cinquième mission d’appui à la mise en œuvre du Projet de soutien à la préparation à la REDD+ au Togo, qui s’est déroulé du 05 au 18 février 2018.  

Blaise ATAKOUNA

Responsable IEC,

Coordination Nationale REDD+

Lu 188 fois Dernière modification le lundi, 19 février 2018 17:47

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha